Envie de participer ?

OF 15-04-2021

Publié il y a 2 semaines par

OF 15-04-2021

 

 

 

 

 

OF 15-04-2021

Savenay. Le club de football forme les joueurs de demain

Le Savenay Malville Prinquiau football-club (SMPFC) garde le cap pour former les générations futures. Anthony Anizon y veille, avec cinq bénévoles.

image-20210420173511-1.png

Anthony Anizon est arrivé au Savenay Malville Prinquiau football-club (SMPFC) après une volonté du club de s’enrichir de compétences et de gens expérimentés, et qui travaillent dans un excellent état d’esprit. Bonne pioche puisque depuis la saison dernière, il est à la tête du pôle formation du club avec une équipe de cinq bénévoles (dont deux parents), pour gérer 33 joueurs répartis en trois catégories (U18, U17 et U16) et deux équipes : une qui évolue dans le championnat des U18 et une dans celui des U16.

« Après une année sabbatique, et les sollicitations de Christophe Coursimault, le directeur sportif, j’ai pu rejoindre le SMPFC. Pour son potentiel et ses ambitions, et pour ce que je peux apporter aux jeunes », raconte Anthony Anizon, titulaire d’un Brevet d’enseignement supérieur pour être éducateur et surveillant au collège-lycée de Saint-Gildas-des-Bois. « Il y a aussi le côté affectif, puisque je suis Malvillois. Je retrouve une bonne ambiance au niveau du staff, ce qui se répercute sur les joueurs. Je suis heureux de travailler dans ces conditions, avec des personnes compétentes, disponibles et aimables. »

En temps normal, le pôle formation propose deux séances d’entraînement par semaine avec deux équipes en compétition le week-end. « Avec les conditions sanitaires strictes, nous avons essayé de faire tous les apprentissages par le jeu, pour que les jeunes, malgré la rigueur, prennent du plaisir et travaillent dans de bonnes conditions. Il ne faut pas oublier qu’un des objectifs du pôle est de préparer au mieux les jeunes, qui, pour certains, vont intégrer par la suite l’équipe fanion ou d’autres équipes huppées du département. »

Le club suspend les entraînements

Situation sanitaire oblige, les entraînements ont été adaptés avec de nouvelles pratiques mais un sentiment de frustration demeure de ne pas pouvoir jouer. Une partie du groupe a montré une réelle adhésion en étant à l’écoute et en affichant une belle assiduité. Il est vrai que le club dispose aussi d’un bel outil, le terrain synthétique, ce qui lui permet d’organiser des séances quelles que soient les conditions climatiques.

Mais, avec le nouveau confinement, le club a pris la décision de suspendre les entraînements malgré leur autorisation. Ce choix a été acté pour des raisons de sécurité sanitaire pour ses adhérents, vu le nombre de contaminations qui augmente. « On a tous hâte de retrouver les terrains, soyons encore patients car lorsque nous le ferons, cela signifiera que notre santé est préservée », espère Anthony Anizon.

toute l'association

Commentaires