Envie de participer ?

PO 18-11-2020

Publié il y a 1 semaine par

PO 18-11-2020

 

 

 

 

 

PO 18-11-2020

Malville. Un avenir morose au club de football

image-20201118153758-1.png

Frédéric Daubié préside aux destinées du Savenay Malville Prinquiau football club (SMPFC) depuis sa création en 2013. Face à la crise sanitaire qui frappe son club, le président donne son sentiment.

 

" Le sport amateur, et particulièrement le football, est complètement transparent dans les discours de nos gouvernants et de notre fédération. L’amateurisme, c’est pourtant la base de tout sport, qu’il soit collectif ou individuel. Et sans ces licenciés qui s’adonnent à leur sport favori dans la semaine, le week-end, pour le loisir ou pour la compétition, le sport professionnel n’existerait pas ! Le SMPFC s’associe d’abord à la peine de ceux qui ont perdu un proche pendant cette crise sanitaire et a très vite mis en place un protocole pour que la pratique du football ne soit pas un risque ", explique Frédéric Daubié.

 

Il poursuit : " Le SMPFC c’est aussi et surtout un club en plein essor. Le nombre de licenciés, le développement du football féminin, le renforcement des compétences de l’encadrement sportif et des bénévoles, et d’autres projets en gestation (stages d’été) en sont les témoins. Le soutien des collectivités territoriales, avec l’aménagement d’une plaine de jeu synthétique permettait aussi de voir l’avenir avec confiance. La crise sanitaire vient stopper net cet élan. Les craintes que nous avons : la rupture des liens sociaux entre membres du club, la condition physique des joueurs, de tout âge, certains n’ayant parfois que ce sport pour leur apporter une hygiène de vie saine, la santé financière du club avec l’interdiction de jouer toutes les semaines, d’organiser nos manifestations importantes régulières et d’ouvrir nos buvettes ce qui nous prive, en recettes annexes, de tout de même 25 % de notre budget !"

« Nous voulons croire dans l’avenir »

 

" Pour terminer, malgré une saison 2019-2020 amputée, les licenciés sont restés fidèles. À ce jour, nos partenaires et mécènes nous suivent encore. Mais la crise économique pourrait remettre en cause cet équilibre. Mais nous voulons croire dans l’avenir. La Ligue et le district de football ont mis en place des dispositifs d’aides directes (abondement des comptes des clubs) et indirectes (report de charges). L’État a aussi mis en place des dispositifs d’aide aux entreprises dont le club peut bénéficier. Nous avons pris des dispositions pour diminuer, étaler ou reporter des charges. Après une première saison où le club a dû puiser sur une partie de ses fonds propres, cette deuxième saison s’annonce à l’identique. Les effets financiers se feront finalement sentir la saison prochaine. Nous savons qu’il faudra présenter un budget de crise ", conclut le président.

toute l'association

Commentaires